Share via Twitter
Share on Facebook

Le commerce choquant de la fourrure chinoise

Lorsque des enquêteurs se sont infiltrés dans les fermes à fourrure chinoises, ils ont constaté que de nombreux animaux étaient encore vivants et luttaient désespérément lorsque des travailleurs les retournaient sur le dos ou les pendaient par les pattes ou la queue pour les dépecer. Quand les employés de ces fermes commencaient à découper la peau et la fourrure de la patte d'un animal, ses membres libres s'agitaient. Les employés écrasaient le cou et la tête des animaux qui luttaient afin d'effectuer une coupe nette.

Lorsque la fourrure était finalement arrachée jusqu'à la tête des animaux, les corps sanglants étaient jetés sur un tas par-dessus ceux qui les avaient précédés. Certains étaient encore en vie, respiraient en suffocant et agonisaient lentement. Les coeur de certains animaux étaient encore en train de battre cinq à dix minutes après qu'ils étaient dépecés. Un enquêteur a filmé un chien viverrin sur un tas de carcasses qui avait trouvé la force de lever sa tête ensanglantée pour fixer la camera.

Avant qu'ils ne soient écorchés vifs, les animaux étaient arrachés de leurs cages et jetés au sol ; les travailleurs les frappaient avec des barres métalliques ou les balancaient contre une surface dure, ce qui provoquait fractures et convulsions, mais pas toujours une mort immédiate. Les animaux assistaient à la scène, impuissants, alors que les travailleurs avancaient dans la rangée.

Parce que l'origine d'un vêtement de fourrure ne peut pas être identifiée, toute personne qui porte une fourrure porte la responsabilité des conditions horribles qui règnent dans les élevage d'animaux à fourrure en Chine. La seule façon de prévenir une cruauté si inimaginable est de ne pas porter de fourrure. Engagez-vous avec PETA à ne plus jamais porter de fourrure dès aujourd'hui !

Les champs marqués d’une étoile (*) sont obligatoires
 
 

Rester en contact

En tant que membre de PETA, vous contribuez déjà à sauver des vies animales. Pour vous informer de la manière par laquelle nous faisons bon usage des dons de nos membres et pour vous fournir des informations sur les moyens de continuer à aider les animaux, notamment à propos de votre adhésion à PETA et des dons qui soutiennent notre travail, il peut nous arriver de vous contacter par courrier postal en utilisant les informations que vous avez fournies dans ce formulaire.

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité en entier ici. Vous pouvez changer la façon dont nous communiquons avec vous à tout moment, y compris pour réduire le nombre de lettres que nous vous envoyons ou pour vous désabonner de toutes nos communications. Pour ce faire, veuillez nous contacter via ce formulaire en ligne. Abonnés actuels : vous continuerez à recevoir des e-mails de notre part à moins que vous ne vous en désinscriviez explicitement ici.

Je souhaite recevoir par e-mail :