Est-ce que ces élevages de lapins angoras vous semblent « humains » ?

PETA États-Unis s'est rendue en Chine dans des élevages à angora considérés comme « humains » par des auditeurs externes et ont y découvert une souffrance, un manque de soin et une cruauté qui dépassent l'imagination. Lisez ce qui suit pour en savoir plus et agissez.

Malgré l'enquête choquante de PETA Asie tournée à l'intérieur des élevages à laine d'angora en Chine et qui avait révélé que des lapins vivants hurlent de douleur lorsque leur fourrure est arrachée de leur peau, quelques entreprises ont continué à se fournir en angora venant de Chine, déclarant qu'elles avaient confiance en leurs éleveurs et que des audits indépendants avaient estimés que les standards auxquels répondaient leurs fournisseurs pouvaient être qualifiés « d'humains ».

Suspectant le système d'audit d'être faussé – et sachant pertinemment que les animaux utilisés pour l'habillement souffrent immensément en dépit de l'adoption de soi-disant « normes » – PETA États-Unis a entrepris de dévoiler la vérité. Une équipe s'est rendue en Chine et a inspecté cinq élevages dans différentes régions. À la différence des audits d'élevage typiques, aucune de ces visites n'était annoncée.

Ce qu'ils y ont vu les a anéanti 

Sans exception, les membres du groupe ont tous confirmé de leurs propres yeux ce que l'enquête de PETA Asie avait déjà révélé : que la fourrure des lapins vivants est directement arrachée de leur peau et qu'ils sont contraints de vivre dans d'horribles conditions, même si ce n'est officiellement pas le cas.

 

Les lapins qui avaient été épilés à vif reposaient dans leurs cages, inertes.

 

Les lapins étaient arrachés de leur cage en étant attrapés par leurs oreilles sensibles puis plaqués au sol sous le pied d'un des opérateurs pendant qu'ils se faisaient tondre violemment.

 

La température dépassait les 37ºC avec une humidité de 80%, et les lapins n'avaient que peu ou pas de protection contre ces conditions climatiques.

 

La plupart des lapins souffraient d'une grave irritation provoquée par une salivation excessive. La salive coulait le long de leur cou et sur leur poitrine et leurs pattes antérieures. En conséquence, ces endroits de leur peau étaient devenus sévèrement infectés. De nombreux animaux respiraient rapidement, la bouche ouverte, du fait de la chaleur ou de maladies respiratoires.

 

Beaucoup d'animaux penchaient leur tête à 90 degrés. Ce symptôme est provoqué par des blessures aux oreilles, résultant probablement de la rude manipulation à laquelle ils sont soumis tous les 30 ou 60 jours, lorsqu'ils sont arrachés de leur cage pour la tonte. À cause de ce penchement de tête, ils étaient incapables de s'orienter pour manger ou boire et mourraient lentement de faim ou de soif.

 

Les soins vétérinaires étaient manifestement inappropriés voire non-existants. Dans de nombreux cas, les lapins ne recevaient aucun traitement pour les infections graves et chroniques, les plaies, les difficultés respiratoires, la malnutrition, la cécité ou les dégâts neurologiques.

 

Certains lapins étaient si malades et si faibles qu'ils reposaient dans leur propres excréments et ne réagissaient pas au toucher.

 

Dans les élevages que PETA États-Unis a visités, les lapins n'étaient euthanasiés sur place sous aucun prétexte, quand bien même ils étaient très malades ou blessés. Beaucoup d'animaux étaient laissés à l'abandon et dépérissaient des jours, des semaines voire des mois durant puis succombaient, sans avoir reçu ni secours ni traitement.

 

Les découvertes bouleversantes de PETA États-Unis dévoilent le système d'audit pour ce qu'il est vraiment – une imposture – et elles dissipent le mythe de l'élevage « humain ».

Cependant, nous accomplissons d'importants progrès dans la campagne contre cette cruauté. À ce jour, plus de 100 entreprises ont renoncé à l'angora.

Ce que vous pouvez faire

Venez en aide aux lapins victimes de l'industrie de la mode :

  • PARTAGEZ cette information pour faire en sorte que davantage de personnes découvrent la façon dont est produit l'angora.

    Share via Twitter
    Share on Facebook
  • N'ACHETEZ que des vêtements faits en matières véganes (ne provenant pas d'un animal), dont vous pouvez être sûr qu'ils ont été produits sans causer de souffrance animale.

Maintenant que j'ai appris ce qui se passe dans l'industrie de la fourrure angora, je veux aider les lapins. En signant de mon nom, je m'engage à n'acheter que des vêtements sans cruauté et d'éviter l'angora !
 
 
Les champs marqués d’une étoile (*) sont obligatoires
En remplissant ce formulaire, vous indiquez votre consentement à recevoir des messages marketing par e-mail de notre part, sauf si vous avez indiqué une objection à recevoir ces messages en décochant la case ci-dessous. Vous reconnaissez également avoir lu et vous acceptez la politique de confidentialité de PETA France.