Retour à PETAFrance.com
Campagnes en cours Agir Centre médiatique À propos de PETA Aidez-nous !
Rechercher
À propos de PETA
La mission de PETA
PETA en quelques dates
Nous contacter
Foire aux questions
Les sites des affiliées de PETA
Sites Web internationaux
PETA.org PETA.org
PETALatino.com PETALatino.com
PETA.de PETA.de
PETAUK.com PETA.org.uk
PETA.nl PETA.nl
PETAIndia.com PETAIndia.com
Les sites des affiliées de PETA

L'envers du décor du commerce des animaux domestiques : une enquête par infiltration réalisée par PETA États-Unis

Pendant sept mois, un enquêteur de PETA États-Unis a infiltré US Global Exotics (USGE), un important entrepôt international de vente en gros d'animaux, situé à Arlington (Texas), qui est l'un des principaux revendeurs pour les animaleries. USGE vend ou achète des mammifères, des reptiles, des amphibiens, des arachnides et d'autres espèces dans le monde entier, y compris à des entreprises françaises comme La Ferme Tropicale et Savannah Reptiles and Mammals. En 2008 ces entreprises ont exporté et importé un total de 5 959 animaux, et en 2009, 4 253 animaux, qui finirent sans aucun doute chez les revendeurs d'animaux d'un grand nombre de villes.

Selon une estimation modérée, il y avait généralement 60 000 animaux enfermés dans l'entrepôt de USGE et seulement trois ou quatre employés pour s'en occuper. Des dizaines de milliers d'animaux (hamsters, gerbilles, hérissons, chinchillas, furets, serpents, lézards, tortues de terre, tortues de mer, grenouilles, ainsi que d'autres animaux exotiques, comme des wallabys, des paresseux, des oryctéropes et des kinkajous) y ont connu des souffrances atroces. Nombre d'entre eux sont morts lentement dans la douleur, conséquence d'un enfermement permanent dans des enclos surpeuplés et sales ainsi que du manque de soins. Non seulement ils ne pouvaient plus vivre comme ils le font à l'état sauvage, mais ils étaient privés de remplir leurs besoins les plus élémentaires : manger, boire, être soignés et finir leur vie misérable dans la paix.

Les primates et les autres mammifères restaient enfermés dans de simples conteneurs, des cages ou des bacs sombres et étroits pendant des semaines, voire des mois. Il en résultait des comportements de désespoir comme d'incessants balancements saccadés, des « sauts périlleux » et d'autres comportements répétitifs stéréotypés; des blessures lorsqu'ils s'agrippaient frénétiquement aux ouvertures des cages pour tenter de s'échapper ou qu'ils se battaient avec leurs congénères pour un peu d'espace ou de nourriture ; de l'anorexie, etc. Des centaines d'écureuils, de lézards et de serpents blessés ou mourants ont été congelés vivants dans le congélateur d'USGE, certains agonisant longuement avant de mourir.

USGE est dirigé par un couple de Néo-Zélandais, Jasen et Vanessa Shaw, qui sont respectivement président et vice-présidente d'USGE. Au cours de l'enquête réalisée par PETA États-Unis, Jasen et Vanessa Shaw ont détourné, ignoré, ou oublié les dizaines de demandes de l’enquêteur de nourrir et soigner les animaux, dont certains étaient gravement malades ou mourants. Lorsque les serpents ont commencé à souffrir et à mourir tous les jours lors d'une épidémie de maladie vésiculaire, Vanessa Shaw a qualifié le traitement recommandé par un vétérinaire de « connerie stupide » à cause du temps et des médicaments qu'impliquait ce traitement en fait très raisonnable. Régulièrement, Jasen et Vanessa Shaw faisaient congeler des animaux vivants. Ce fut le cas, par exemple, pour un écureuil dont le cou avait été gravement lacéré et pour un chinchilla qui souffrait de saignements dus à un prolapsus rectal.

US Global Exotics achète et vend des animaux capturés à l'état sauvage et des animaux élevés en captivité en Amérique et dans le monde entier. Les animaux sont importés du monde entier : Égypte, Salvador, Vietnam, Ghana, Indonésie, Pays-Bas, Hong Kong, Allemagne Guyana, Surinam, et Nouvelle Zélande. De nombreux animaux (wallabys, serpents, lézards, paresseux, martres à tête grise, pacas et autres) sont capturés à l'état sauvage, arrachés à leur habitat naturel, pour être expédiés puis vendus comme « animaux domestiques ».

Les animaux qui survivaient à ces voyages épuisants de leur pays d'origine et de leur famille ou de leur élevage jusqu'au Texas, étaient finalement soumis à des conditions déplorables à leur arrivée chez USGE, parfois enfermés pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines dans des taies d'oreiller, des caisses d'expédition ou des bouteilles de 2 litres, sans nourriture ni eau. Les animaux qui ne mouraient pas de faim, de déshydratation, de stress, de maladies ou de blessures, ce qui constitue le lot quotidien dans le commerce des animaux, étaient vendus à des magasins, des éleveurs et des revendeurs dans des pays du monde entier parmi lesquels le Royaume-Uni, le Pays-Bas, la Belgique, l'Autriche, Taïwan, le Guatemala, l'Allemagne, le Japon, la Suisse, la France, la Chine, la Corée du Sud, la Corée du Nord, la Malaisie, l'Italie, la Hongrie, la Thaïlande, la Suède, l'Espagne, le Canada et les États-Unis.

Le commerce des animaux domestiques est synonyme de souffrance et de mort pour les animaux. Il est important de ne jamais acheter un animal domestique auprès d'un éleveur ou d'un revendeur. L'attrait du profit constitue une menace pour les animaux et le risque s'avère particulièrement accru pour les animaux exotiques vendus pour répondre à une demande internationale. US Global Exotics a fourni des animaux vivants à des revendeurs français. Comme nous, demandez immédiatement au gouvernement français d'interdire l'importation d'animaux vivants destinés au commerce et de mettre fin à la vente de tous les animaux exotiques comme « animaux domestiques ».

 
 
Les champs marqués d’une étoile (*) sont obligatoires
 
 
En remplissant ce formulaire, vous indiquez votre consentement à recevoir des messages marketing par e-mail de notre part, sauf si vous avez indiqué une objection à recevoir ces messages en décochant la case ci-dessous. Vous reconnaissez également avoir lu et vous acceptez la politique de confidentialité de PETA France.

  
Nous contacter     À propos de PETA     Tous les sites de PETA ...     Décharge de responsabilité    
Termes et conditions du concours     Confidentialité     © PETA France. Lire notre clause entière.    
Click here to return to PETAFrance.com